Sur la west coast

Ça y est, nous y sommes presque, notre voyage dans l’île du sud de la NZ touche à sa fin. Nous avons parcouru 4 000km environ, mais avant de prendre le ferry pour Wellington (la capitale de NZ) qui se trouve sur l’île du nord, il nous fallait terminer nos explorations sur la côte ouest.

Wanaka derrière nous, nous partons rejoindre les couleurs de la mer de Tasmanie sur cette séduisante côte ouest. Les paysages sont à nouveau très sauvages, les plages de galets blancs et noirs se succèdent les unes après les autres et s’étendent à perte vue. Au cours de nos promenades, nous croisons encore une fois les dauphins hectors (les plus petits du monde) qui viennent jouer dans la vagues à 20 mètre du bord de la plage.


L’impression d’être au bout du monde ne nous quitte pas et nos nombreux campements du soir, seuls en bord de plage, de lac ou de rivière finissent toujours par nous offrir des moments de plaisir et d’émotion hors du commun, même lorsqu’on s’enfonce dans le sable… 😉

Les enfants nous font aussi de belles suprises parfois le soir! On s’occupe de rien, ils s’occupent de tout! On a juste le droit de rester dehors à boire une petite bière et pendant ce temps…

Eh oui, à force d’aller fouiner dans la pampa toujours plus loin à la recherche d’un petit endroit paradisiaque, j’ai fini par choisir une mauvaise option et embourber les roues du camping-car dans une plage de sable. Ça m’apprendra à ne pas descendre de mon véhicule au préalable pour vérifier l’état du terrain avant de me garer. Bref, au bout de quelques minutes, nos nombreuses tentatives pour extraire le véhicule du sable n’ont fait qu’aggraver la situation et très rapidement la moitié des roues se sont retrouvées ensevelies dans le sable. Chouette ! Enfin quelque chose qui me donne un peu de fil à retordre ! On n’avait pas eu de soucis jusqu’à présent, il fallait bien que l’aventure se pimente un peu… Je commence donc dégager le sable à l’arrière des roues et à y mettre des troncs et branches d’arbre histoire d’améliorer l’adhérence, quand un néo-zélandais très sympathique apparaît (miracle à cet endroit surtout que le ciel annonce un très bel orage !) et se propose de me prêter main-forte. Ça tombe bien, la pluie commence à tomber et les sandfly (puces de sable ou phlébotomes en français) commençaient à me dévorer sérieusement.  20 minutes après, nous étions sortis d’affaire… C’était presque dommage que cela aille si vite, on commençait à s’amuser un peu…

Le gars, très sympa, était venu pêcher la truite et le saumon dans ce coin perdu mais il finira par rentrer chez lui, la pluie et les sandfly auront eu raison de lui (ainsi que ce foutu frenchy qui prend son camping-car pour un 4×4 ! ;-))

Le lendemain, nous poursuivrons notre route en direction des fameux glaciers Franz-Josef et Fox. La randonnée était agréable mais nous nous apercevrons très vite que les fameux glaciers dont tout le monde parle, n’ont rien d’exceptionnels en fait. On peut même affirmer que ceux qui se trouvent en France sont mieux. Ils étaient très reculés dans la montagne (réchauffement climatique oblige) le spectacle n’était pas vraiment impressionnant. Ce sera donc notre petite déception pour cette île du sud de la NZ, nous nous attendions à quelque chose de spectaculaire.

DSC02936

DSC02947

Heureusement notre journée s’est terminée sous une note positive car nous avons pu rencontrer une famille suisse fort sympathique (Nadia, Massimo et leurs 3 enfants : Julian, Matthias et Chiara) en mode tour du monde aussi. Enfin ! Nous ne sommes pas les seuls fous sur cette planète à avoir eu cette idée folle ! Nous passerons un long moment à échanger et discuter de nos expériences respectives avec beaucoup de passion. Nos deux familles sont à mi-chemin de leurs parcours, eux dans le sens Ouest-Est et nous dans le sens Est-Ouest, nous sommes en parfait ¨chassé-croisé¨ en somme ! Dommage que nos routes respectives ne puissent nous permettre de poursuivre ensemble plus longtemps.

Malheureusement, tellement nous étions captivés par nos discussions, nous en avons oublié le fameux selfie de circonstance qui s’impose dans ces cas-là.

Voici leur blog pour ceux que ça intéresse : http://www.veryfamilytrip.com

Bon vent à vous !

Lake Matheson, croisé en route aussi, Aurélie a tenu à en faire le tour afin de prendre la photo du siècle avec les montagnes enneigées qui se reflètent dedans. Pas de chance les sommets étaient pris dans des nuages…pas de reflets!

La route emprunté pour remonter la côte ouest, la « great coastal road »,certainement une cousine de la « great ocan road » en Australie, est vraiment superbe elle aussi.

Nous avons croisé également les Pancakes Rocks, formations rocheuses qui font penser à des pancakes empilés. Très joli !

DSC03003

DSC03016

2 jours plus tard, nous poserons notre dévolu dans la baie d’Abel Tasman. Après une balade en mer de 2 heures sur ses rivages qui nous ont fait pensé par endroit aux calanques de marseille, une randonnée de 3 heures nous attendait.

DSC03139

DSC03127

DSC03137

Jules et Jade en capitaines de randonnée ont littéralement avalé les kilomètres et finiront par se jeter dans l’eau à l’arrivée. Une baignade bien méritée ! Nous avons vraiment adoré cette balade et ce parc aux couleurs sublimes!

 

 

 

 

5 réflexions sur “Sur la west coast

  1. berthier dit :

    etes-vous, les p’tits loulous, sur la même planète que nous ? on se pose la question en voyant vos visages radieux et les lieux magiques traversés… des bisous d’ un pays ou le ciel est plutôt gris !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s