Welcome in Welly !

Il est 23h30 les roues de notre motor-home foulent le sol de l’île du nord pour la première fois. Welcome to Wellington ! Aussitôt débarqués du ferry, nous nous mettons à la recherche ¨d’un camp¨ pour la nuit à l’aide de notre appli ¨camper mate¨ sur smartphone.

DSC03395

Un parking à 10 bornes fera l’affaire, peu glamour certes mais vu l’heure, ça ira très bien pour nuit ! Situé près d’un port, les camping-cars y sont autorisés à passer la nuit entre les lignes jaunes dessinées sur le sol. Attention ! Ici on ne rigole pas avec le règlement sinon c’est la prune assurée à coup de 200$, tarif standard (aucune réduction pour étudiant, touriste ou chômeur) Alors on respecte les lignes même s’il faut pour cela y passer 20 minutes pour y rentrer au chausse-pied… Le créneau le plus long de ma vie !  Il faut dire que notre engin fait 7m20 quand même.

A ce sujet, une famille que l’on a rencontrée en a expérimenté les méfaits sur la route, lors d’un simple petit débordement sur les pointillés dans un virage, manque de bol un policier passait par là : 200$ d’amende ! Whaouu, si on appliquait ces règles en France, ça serait un vrai carnage pour nos portefeuilles je pense…Donc les pointillés jaunes et autres signalisations en tout genre, (car en matière de signalétique ils se montrent très créatifs) et bien on y prête vraiment attention pour le coup. 😉

Les néo-zélandais respectent tout. Vraiment tout, mais comment font-ils ?!!! En bon français, je pense qu’ils ne connaissent pas le plaisir que peut procurer d’outre-passer les règles. Ça donne un peu de piment à la vie n’est-ce pas ? Allez… avouez…(faux-cul !) 😉

En Nouvelle-Zélande le sens civique est vraiment très développé et évidemment on est admiratif devant ce ¨savoir-faire anglo-saxon¨ ou tout est parfait mais peut-être un peu trop lisse du coup…Au final c’est quand même appréciable et ça fait longtemps que l’on aurait dû s’en inspirer en France, mais pas sur tous les points quand même ! Oui je sais, je mets des bémols tout le temps, mais c’est vrai ! Les bonnes choses ne sont jamais blanches ou noires ne l’avez-vous pas remarqué ? Moi le sens civique qui ne me permet pas de boire un petit coup de rouge au bord d’un lac ou d’une rivière ça m’emmerde un peu. (Eh oui de nombreux endroits sont interdits à l’alcool)

Il faut dire ce qui est, s’en inspirer seulement suffirait,  histoire de garder un peu de plaisir à la française. 😉 car le problème c’est qu’ils ont la fâcheuse tendance à déborder sur ce que j’appelle ¨la leçon de moral¨ où ¨la dénonciation¨ et c’est là où ça me dérange, moi le bon français ¨accroc¨ à la liberté d’autrui  (et je ne suis pas le seul à l’avoir noté).

Exemple : Les nombreux panneaux vous invitant à dénoncer quelqu’un qui commet une infraction en appelant un numéro, (Souvent croisés sur la route avant un « céder le passage » sur les ponts à une voie ou dans les toilettes ou autres zone publics) . Autre exemple, les personnes venant roder autour des camping-cars pour vérifier (en regardant à l’intérieur) si vous n’êtes pas en train de boire de l’alcool dans votre véhicule (c’est interdit dans certaines villes aussi) ou faire de mauvaises choses…

Ou bien les personnes qui viennent vous dire que votre camping-car est mal garé (alors que la zone l’autorise) en vous expliquant que les pêcheurs le lendemain matin viennent pêcher là…blablabla, alors qu’eux même y garent leur voiture par contre ! Et des exemples il y a en a beaucoup d’autres.

Donc pour résumé, je mettrai dans mon caddy un joli paquet de civisme sans additif à la morale, et sans colorant à la délation, merci ! 😉

En comparaison, les australiens sont quand même plus cools, plus flexibles à mon goût. Peut-être sont-ils simplement plus habitués à composer avec les étrangers ou des personnes différentes d’eux. L’Australie est un grand pays et un continent très ouvert à l’international. A contrario, on sent la NZ un peu plus fermée quand même, c’est une petite île du bout du monde et les gens y sont cultivateurs ou éleveurs essentiellement. Ce ne sont pas des personnes habituées à l’international je pense, au brassage ethnique et culturel, rajoutons à cela que leur pays ne comporte pas de frontière, ils n’ont pas encore l’aptitude et l’habitude de gérer « le voisinage » contrairement à nous autres européens.

Je ne sais pas si mon analyse est bonne mais c’est du moins mon ressenti.

Attention, mis à part cela les néo-zélandais sont adorables et comme les australiens ils sont très avenants et viennent facilement à votre rencontre vous demander d’où vous venez et ce que vous faites etc. Il n’y a jamais de ¨froid¨ entre les gens, ici on n’ignore pas les gens que l’on croise en regardant ses chaussures. Les ¨Hey !¨et ¨Hi guys !¨ sont de coutumes.

Bon j’arrête là pour le chapitre ¨social de comptoir¨

 Revenons-en à nos moutons… Wellington, la capitale de la Nouvelle Zélande est la plus petite capitale que j’ai pu voir dans ma vie, mais elle n’en est pas moins dénuée d’intérêts et de charme. A échelle humaine (de la taille d’Aix-en-Provence) on peut se l’approprier très facilement, on aime bien ça. Flanquée d’un rivage découpé avec de nombreuses péninsules environnantes, elle présente l’intérêt d’avoir deux visages formant ainsi « le deal parfait » pour une ville. On aime encore plus… D’un côté l’excitation et la richesse urbaine et de l’autre la connexion à la nature. Bref, c’est une ville dynamique et intéressante sans être oppressante ou étouffante.  Nous avons aimé nous promener dans ses ruelles et principalement la rue de Cuba qui présente cette liberté créative avec ses nombreux ¨street art¨, concept bar et boutiques bref, vraiment chouette.

Notre premier jour m’a émerveillé et m’a rappelé à quel point j’ai la chance d’être designer et de pouvoir donner vie à ce que j’imagine. Nous avons eu la chance de visiter les studios de cinéma « Weta cave »! Les Weta studios sont parmi les plus grands, voir même le plus grand studio de cinéma a effets spéciaux au monde. Ils conçoivent des personnages, des décors, des armes et autres bizarreries que l’on peut voir dans les films de science-fiction et fantastiques aussi.

DSC03309

La liste des films sur lesquels ils ont travaillée est impressionnante : Le seigneur des anneaux, Avatar, X-Men, District 9, Ghost in the shell (j’ai pu voir la maquette du fameux ¨androïd-Geïsha¨ !), Iron man, le dernier King-kong, la planète des signes, tintin etc. Les Wetas studios ont été créés au début des années 80 par un couple de Néo-zélandais passionné par le cinéma et les effets spéciaux. Ils ont commencé par faire des marionnettes pour un tv show, et très vite Peter Jackson (le seigneur des anneaux, tintin et autres), qui est un néo-zélandais de Wellington s’est rapproché d’eux pour tenter l’aventure au cinéma par le biais de film d’horreur d’abord et ensemble ils ont pu développer leurs talents et faire des Wéta Studio ce qu’ils sont aujourd’hui.

Ce que j’ai préféré par-dessus tout, c’est la visite des work-shops ! Elle m’a surexcitée, tout y était expliqué ! Leurs process, leurs concepts créatifs, leurs outils physiques ou numériques, leurs maquettes protos et autres délires que l’on pouvait toucher. J’ai même pu échanger avec des designers. Un moment extraordinaire où je me suis senti connecté à l’autre bout du monde avec des personnes qui partageaient la même passion que moi pour l’innovation et la créativité. Une grosse envie de dessiner avec eux s’en est suivie, why not ? Peut-être un jour qui sait …

Le Weta Studio, si vous passez en NZ, à ne pas manquer surtout ! Les enfants ont adoré et ont pu découvrir les métiers artistiques du cinéma. Jade avait l’air très intéressée, affaire à suivre…

Voici un lien pour ceux qui souhaitent creuser le sujet: http://wetaworkshop.com/visit-us/workshop-tours/

L’après-midi, notre curiosité chauffée à vif après cette visite des Wetas, nous avons décidé d’aller dévorer le Te Papa Museum qui est LE musée à voir en NZ. On en avait beaucoup entendu parler en bien au travers des guides et de nombreux blogs. Effectivement le musée présente au rez-de-chaussée une exposition sublime sur la bataille de Gallipoli en Turquie lors de la 1ère guerre mondiale ou les Neo-zélandais ont perdu des milliers de soldats avec les australiens. La mise en scène de cette exposition est juste sublime, elle y expose des soldats de 4 ou 5 mètres en pleine action avec un réalisme qui vous prend les tripes. Seul le souffle de la respiration est manquant, tout le reste paraît réel ! Et évidemment, ce sont les Wetas studio qui ont réussi à faire cet exploit.

DSC03333

Au 1er étage, de belles expositions sur la terre, les mouvements géologiques, les animaux ont ravi la curiosité des enfants. Il faut dire que les animations 3D, les jeux et autres sculptures ou illustrations étaient parfaitement réalisées. Les deux loustics ont pu se divertir tout en apprenant beaucoup de choses.

Notre belle journée s’est terminée merveilleusement bien puisque nous avons pu rencontrer une famille fort sympathique en tour du monde aussi. (Clément, Sarah, Louise et Méryl) Les échanges et autres anecdotes ont fusé tout le long de la soirée autour d’une table avec de la bonne viande, des tapas et … du bon vin ! Vive la France ! Vive la république ! 😉 Les enfants quant à eux n’ont pas tardé à faire connaissance et à rebondir et crier dans les tous les coins du restaurant ! Il faut dire qu’après plus de 5 mois en vadrouille, ils sont comme nous, leurs copains leur manquent beaucoup.

Pour le coup cette famille continue son parcours dans le même sens que nous et nos chemins devraient se recroiser à nouveau… Enfin, on espère !

DSC03382

Le deuxième jour à Wellington, nous nous sommes réveillés de l’autre côté de la ville en bord de mer dans une magnifique baie et c’est tout naturellement que nous avons partagé notre petit déjeuner avec nos amis tour-du-mondiste. Un agréable moment ensemble avant de se dire Au revoir et de continuer nos chemins respectifs.

Nous avons pour notre part décidé de rester une journée de plus à Wellington, et c’est par le sommet du mont Victoria qui surplombe la ville que nous avons décidé de commencé notre deuxième journée, la vue à 360° nous a permis de mieux comprendre la ville. Par la suite, nous voulions terminer la visite du Te Papa museum, au deuxième étage une exposition sur la colonisation ¨british¨et les maoris vue d’un côté par les colons anglais et de l’autre par les maoris nous a vraiment fait comprendre comment les racines de cette double identité ont formé au final ce peuple néo-zélandais.

C’était vraiment très intéressant mais il me faudrait écrire un livre pour vous raconter tout ce que j’ai pu y apprendre d’intéressant, alors ce sera pour une prochaine fois peut être. 😉

Wellington était une étape très intéressante et agréable et l’on aurait aimé y rester plus longtemps mais la route nous appelle et nous devons poursuivre…

DSC03388

5 réflexions sur “Welcome in Welly !

  1. Mamy dit :

    Pour les loulous comme pour vous ce voyage est vraiment très instructif. Les enfants je l’espère retiendront beaucoup de ce périple. C’est fabuleux ce que vous faites avec eux. Et c’est aussi formidable pour nous. Je ne sais pas si nous garderons tout en mémoire 😳😩 plein de bisous

    J'aime

  2. J2M dit :

    Intéressant témoignage sur la notion de civisme. Où s’arrête le respect mutuel, où commence l’intrusion voir la dénonciation au nom de principes moraux voir religieux ?

    J'aime

  3. J2M dit :

    Dites donc, je connaissais la « Planète des singes » mais pas la « Planète des signes » dans votre énumération ? Par contre je connais aussi le Lac des Cygnes mais pas celui des singes…ha! ha! ha!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s