Ce n’est qu’un aurevoir !

Notre prochaine et dernière destination avec la famille au grand complet est la ville d’Oamaru, petite ville côtière de la côte est.

Nous reprenons donc notre route ce matin depuis le lac Alexandria où nous avons passé la nuit la tête dans les étoiles. 120km environ nous attendent, ce qui n’est pas énorme en soi, mais toujours un peu long en Nouvelle-Zélande, qui plus est en camping-car.

Nous ferons plusieurs haltes pour couper ce trajet dont la première dans la petite ville de Twizel. Nous y ferons un bon pic-nic avec le délicieux saumon acheté le matin même au lac Pukaki. En effetil y a une ferme de saumon dans les eaux glaciaires du lac Pukaki. Nous nous sommes régalés de ce saumon frais, dégusté en sashimi, ou bien fumé sur des petits toasts beurrés !!

Nous traversons tout au long de notre route de magnifiques lacs, longerons des rivières, des bras de mer. Les vallons et les collines vertes a perte de vue sont rondes et parsemées de moutons un peu partout, ces derniers font des petits points blancs à l’infini. Soudain une vision nous apparaît…Des chouquettes ! C’est ca ! Rondes comme les collines et saupoudrées de sucre comme les points blancs que font les moutons au loin.
Hummmmm… des chouquettes, je crois que nos bonnes boulangeries françaises commencent à nous manquer sérieusement !
Passons cette métaphores gustative et revenons en à nos moutons. Ils sont ici beaucoup plus nombreux que les Néo-zélandais ! La Nouvelle-Zélande compte seulement 4.700.000 d’habitants pour une superficie de 268.000 km2 soit une densité de 17 personnes au km2. Quand on compare avec la France qui elle a une densité de 100 habitants au km2, on comprend mieux pourquoi les néo-zélandais sont paisibles. Comme je le disais plus haut, on croise ici beaucoup plus de moutons ou de vaches que d’habitants.

…Allé, une petite pause… pour ceux qui nous trouvent un peu trop sérieux…


Bêêêêh, ça alors !

Notre deuxième arrêt se fera aux « Elephant rocks ». Il s’agit d’une colline sur laquelle on peut trouver de gros blocs rocheux aux formes arrondies, évoquant parfois des animaux, têtes de mort etc. Les moutons qui gambadaient au milieu ont ajouté une petite touche ludique (et odorante aussi il faut le dire…) pour les enfants qui se sont amusés à leur courir après ou à essayer de les caresser (sans succès d’ailleurs !). Encore de beaux clichés aériens, merci Olivier !!  (Il fort ce beauf ! T’es un champion !)

 

DCIM100MEDIADJI_0109.JPGDSC01385

Nous avons profité de notre dernière soirée tous ensemble pour aller diner dans un pub typique néo-zélandais de la ville d’Oamaru. Des airs de ville d’antan flottaient ici, une lointaine ambiance « far west » , mais dans le froid. Le lendemain matin, il était temps pour mes parents, mon frère et mon neveu de nous quitter et de reprendre la route pour Christchurch. Leur avion les attendait le soir pour un loooooong voyage de retour à Paris.


C’est donc tous les 4 que nous avons repris notre route le lendemain matin pour atteindre la ville de Dunedin, deuxième ville de l’ile du Sud de Nouvelle-Zélande, avec 125.000 habitants (c’est peu !). Le site des Moeraki boulders se trouvant sur notre chemin, nous y avons fait un arrêt, afin d’admirer les fameux « boulders », qui sont en fait des rochers tout ronds en forme de boules. Ben, des boules quoi…Il y en avait quelques unes abandonnées là en bordure de plage d’une manière aléatoire. En bon marseillais, je me jette à la recherche du cochonnet ! Il doit pas être bien loin…Mais en vain, je ne le trouve pas alors j’explore les alentours à la r cherche d’un quelconque « bob Ricard », une bouteille de pastaga, des olives, un indice d’un passé marseillais oublié, mais rien ! Aucune trace !…Etrange quand même…

(… oui, bon on a le droit d’écrire ce qu’on veut, c’est notre blog apres tout roooo !)

DSC01409

Les enfants ont profité de cette belle balade pour faire un peu de « land-art » avec leur papa et nous ont fabriqué une belle mascotte!!

DSC01436

Puis un peu plus loin, une péninsule et son phare appelants à la balade, nous a invité à y faire faire une pause. Il parait en plus que l’on peut y voir des lions de mer et des pingouins. La côte est escarpée et un chemin entre les falaise nous a cependant permis d’accéder à une plage de sable orangé cette fois ci. Là, surprise, plusieurs lions de mers etaient étendus, pratiquant une de leurs activités favorites : la sieste. Nous resterons un bon moment à les observer, fascinés par ces drôles d’animaux qui se grattent comme des chiens avec leurs pattes palmées, baillent à tout rompre toutes les minutes et marche en se dandinant comme des clowns de cirque. Je ne me lasse pas de les contempler.

 

7 réflexions sur “Ce n’est qu’un aurevoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s