La région des Catlins

Notre route s’est poursuivie le long de la côte est, dans la région des Catlins. Nous avons emprunté la « Scenic road » qui rejoint les fjords et longe les rivages de la côte ouest. Sur notre gauche, l’océan et ses grandes baies sauvages de reflets bleus et verts, de l’autre côté les doux vallons verts à perte de vu. L’ensemble formant des paysages sauvages aussi beaux les uns que les autres.

Plusieurs points d’intérêts tout du long de cette sublime route. Nous nous sommes arrêtés d’abord à Jack’s Bay, sur une belle bordée de falaises. Une promenade nous a invité a grimper en haut de la falaise pour y rencontrer un ¨Blow hole ¨, un gouffre laissant exploser en contre-bas le souffle du ressac de la mer qui s’y infiltre.

Par la suite, nous avons filé jusqu’à Curio Bay, une enclave réputée pour sa faune. On peut y voir des dauphins Hector (plus petits dauphins au monde) et des manchots antipodes. Nous avons pu observer ses drôles d’oiseaux sautillants avec difficulté entre les rochers sur des centaines de mètres ! Les manchots sont de véritables fusées sous l’eau, leur corps aux formes hydrodynamiques et leur plumes revêtues d’huile en font des experts en chasse sous-marine. Mais sur terre, l’histoire est tout autre. Leurs très petites pattes sont rapprochées entre elles et leur corps haut et étroit forment un ensemble inapproprié à la marche terrestre. Ils fournissent un effort considérable pour se rendre à leur nid afin d’y nourrir leur progéniture de poissons frais. En effet, ils ne cessent de faire des allers-retours entre la mer et leur nid en faisant de petits sauts de rochers en rochers, manquant à chaque fois de tomber (¨Bichette…¨, ça c’est Aurélie) Nous avons lu qu’ils pouvaient perdre jusqu’à la moitié de leur poids habituel pendant cette période de l’année. Les voyant galérer autant sur leur parcours nous n’avons pu nous retenir d’avoir un pincement au cœur et une pensée admirative aussi pour tous les parents de la terre dévoués à leur progéniture ! ;-)…

Phénomène de la nature très étrange également à Curio Bay, on a pu y observer une forêt fossilisée présentant des empreintes dans le sol rocheux de troncs d’arbres avec leur veinage et leur écorce datant de 700 millions d’années. L’effet était bluffant, j’ai du toucher la roche pour corriger ce que mes yeux croyaient être du bois.

La soirée s’approchant, nous nous sommes alors arrêtés sur les bords du lac Monowai qui se trouve à l’entrée du « Fjordland national park ». Au petit matin, la vision du lac embrumé avec cette forêt soyeuse revêtue entièrement de lychens nous a tout de suite envoutée. Une promenade s’imposait forcément et notre excursion nous a encore une fois émerveillée. La forêt était dense, une atmosphère féerique s’en dégageait avec cette mousse épaisse qui tapissait le sol. On attendait à tout de moment de croiser un des Elfes du Seigneur des Anneaux, c’était magique. Arrivée au point de vue, une sensation paisible est venue nous envahir. Nous étions seuls au bord du lac et nous nous sommes tus naturellement pour écouter le silence… C’est à cet instant précis que l’on s’aperçoit que le silence pur est un instant très rare dans notre vie. Je veux parler du silence où vraiment aucun son ne vient à vos oreilles, ni celui de l’eau ou de l’air, même pas celui de l’horizon. Rien, le néant complet des décibels. C’est possible de sentir cela en haut du pic d’une montagne parfois, mais sans prendre de l’altitude c’est plutôt rare je pense.

On a l’impression que quelque chose ne fonctionne pas avec ses oreilles en fait. C’est bizarre, un peu comme si l’on y avait mis du coton à l’intérieur. Votre ouïe ne vous donne plus aucun retour sur ce que vos yeux eux, voient en mouvement au loin. Le détail le plus surprenant était de voir l’eau du lac vibrer juste à côté de nous mais n’émettre aucun son…

4 réflexions sur “La région des Catlins

  1. Amandine dit :

    Parfois je me suis demandée si vous n’aviez pas trouvé une plante magique à fumer tellement votre aventure paraît mystique, mais non…je continue de vous lire et de vous regarder et tout ça est très authentique. Oui c’est ça le sentiment que vous dégagez :
     » des authentiques  » !!!! On vous aime,
    Amandine.

    J'aime

  2. Michelle COUAVOUX dit :

    je ne fais plus de bruits pour écouter le silence mais ici pas possible le moindre petit appareil nous agresse hélas !

    Très belle photo de Jade au bord du lac . je lui trouve des joues plus remplies des cheveux plus blonds , plus longs une véritable et très belle petite sirène … de ces îles où il doit faire bon vivre.

    bisous à tous

    J'aime

  3. Laure Romeo dit :

    C’est incroyable ces moments paisibles que vous vivez.. se reconnecter à la nature et à soi même ! un rêve ! On le voit sur vos visages si doux ! Merci de partager votre bonheur avec nous je sais que ce n’est pas toujours simple avec la wifi 👍
    Des énormes bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s