Le Glacier Perito Moreno.

Nous avons parcouru plus de 2400 kilomètres déjà en 9 jours et la fatigue se fait un peu ressentir quand même. Nos journées sont soutenues et cadencées au rythme des leçons d’école du matin, de la route à accomplir pour nous rendre sur les nouveaux sites, des check-in dans les cabañas (toujours des surprises à gérer), des recherches d’informations sur les points d’intérêts, des visites elles-mêmes, des courses alimentaires, du blog (très chronophage : analyse des photos, travail sur les photos, rédaction des textes, bataille avec le wifi) et autres communications et problèmes en tour genre. Certains auront du mal à le croire mais un tour du monde, c’est une cadence très soutenue et ce n’est pas toujours le mode ¨relax vacances¨ que l’on peut s’imaginer. Pour voir du pays, il faut se bouger, être très dynamique, déterminé et organisé surtout. Il faut tenir le rythme ! Certains blogs de tour-du-mondiste nous avaient déjà mis ¨la puce à l’oreille¨ sur le sujet en mentionnant de ne surtout pas oublier ¨de prendre des vacances pendant son tour du monde¨ et c’est tellement vrai ! Nous sortons en fait de notre pause, de nos vacances aux Fidji et là, nous attaquons notre rentrée sur un autre continent, une autre culture avec un rythme très différent. Loin de nous l’idée de nous plaindre, nous nous considérons toujours comme les plus chanceux au monde ! Mais nous souhaitons aussi partager avec vous la réalité et le quotidien d’un tour-du-mondiste, tout simplement.

Nous voilà donc de retour en Argentine sur le chemin qui nous mènera vers un glacier dont tout le monde parle ici : le Perito Moreno ! La veille au soir, nous avions rendez-vous avec la famille ¨ Happy trip ¨ (Clément, Sarah, Méryl et Louise) que nous avions rencontré en Nouvelle Zélande il y a plus d’un mois. Ils descendent le Chili tandis que nous le remontons, mais histoire de faire un bout de chemin ensemble, nous avons organisé nos agendas afin de passer quelques jours ensemble. Les enfants comptaient les jours depuis au moins 2 semaines,ce fut donc une grande joie ces retrouvailles sur les bords du lac d’El Calafate où nous étions venus nous balader et observer les nombreux oiseaux présents ici.

Le lendemain matin, après une soirée à nous échanger les bons plans, c’est dans la joie et la bonne humeur que nous nous sommes partis à la découverte de ce merveilleux glacier. Une fois arrivés dans le parc, c’est au détour d’un virage que nous avons découvert le géant bleu ! Whaouuu ! s’exclament les enfants.

DSC07170

C’est vrai qu’il en impose, il obstrue toute la largeur d’une vallée et s’élève fièrement à la verticale sur le lac comme un rempart infranchissable. Nous connaitrons plus tard ses mensurations impressionnantes : 5 kilomètres de large et 70 mètres de haut environ au point de vu, 360 km de long et 12 500 km2. Nos glaciers français n’ont plus qu’à aller se rhabiller !

DSC07220DSC07248

C’est littéralement une mer de glace qui se présente devant nos yeux et s’évanouit au loin dans une perspective qui n’en finit plus. C’est la première fois que nous sommes devant un tel spectacle et je peux vous dire que c’est magnifique. L’aspect le plus surprenant réside dans la couleur bleue intense de sa glace. Un bleu électrique comme ça, ça relève de la supercherie, me dis-je. Tout être normalement constitué vous dira que la neige et la glace c’est blanc et pas bleu ! Eh bien non, ici la glace chers amis, elle est bleue. Bon… ben va pour le bleu alors ! Moi qui suis du genre curieux d’habitude et bien pour le coup, la géologie et autre science des cailloux c’est pas vraiment mon truc, et encore moins pour la glace qui pour moi ne sert qu’à une chose : à rafraîchir mon Ricard, point. A la votre ! Entre parenthèse, nous qui sommes en été depuis 6 mois et demi maintenant, je peux vous dire qu’un bon Ricard ça manque graaaave ! ;-( Désolé pour l’aparté…

Plusieurs circuits sont aménagés grâce à des passerelles, c’est très bien fait et cela permet d’observer le glacier de différents points de vue (de près, de loin, d’en bas, d’en haut..) Nous passons des heures à le contempler, à écouter les craquements des blocs de glace qui se détachent, et tombent dans le lac dans un bruit sourd! C’est géant! Nous y ferons également une pause pique-nique sur une des passerelles aménagées avec des bancs.

Ci-dessous un bateau de 25 mètres environ, histoire que vous ayez un rapport d’échelle…

Pour les curieux qui se demandent encore : ¨Mais pourquoi est-ce bleu comme ça ? Il aurait pu nous donner une explication quand même, voyons…¨ Eh bien, c’est votre jour de chance ! Je vous donne un filon extra. Il y a un site qui est super bien fait ! Si, si, il s’appelle : Google, essayez, vous allez voire c’est pas mal… 😉

Pour conclure, c’était donc une journée très sympathique aujourd’hui en compagnie de nos amis tour-du-mondistes. Il est maintenant 20h00 et nous nous apprêtons à arriver à notre prochaine destination, EL Chaltén (j’écris depuis la voiture). Nous sommes cette fois-ci de l’autre côté (nord) du parc national des glaciers, toujours en compagnie de nos amis pour quelques jours de découverte encore.

DSC07356

Voici quelques photos prometteuses des paysages sur notre route. Ci dessus LE mont Fitz Roy et El Chalten.

Ah ! J’oubliais, notre petit Jules s’est transformé en pilote professionnel de drone comme son tonton. Voici en exclusivité ses premiers clichés suite à une looooongue période où nous n’avons pu le faire décoller à cause du temps capricieux.

Bravo Jules !

Drone1Drone2Drone3

A très bientôt !

 

 

 

 

 

 

15 réflexions sur “Le Glacier Perito Moreno.

  1. Cyril dit :

    Eh oh, tu ne voudrais pas qu’on te plaigne ? Tous les matins (enfin presque), je suis réveillé à 5h par un post regorgeant de photos magnifiques, de plages ensoleillées, d’eaux turquoises… alors qu’il me reste une heure de sommeil avant d’affronter la grisaille de l’hiver (toulousain certes, mais hiver quand même) ! … Bisous, et profitez bien

    J'aime

  2. Jean-Marc MORIN dit :

    Le boulot qu’implique le suivi d’un blog de voyage doit être souligné, c’est vraiment un métier de reportage qui est loin d’être anodin. Bravo pour le résultat !

    J'aime

    • promeo4 dit :

      Merci Jean-Marc !
      Tes remarques sont toujours aussi pertinentes et ça nous fait vraiment plaisir que tu es souligné le boulot qu’implique le suivi du blog car en effet, c’est un vrai travail qui nous prend beaucoup de temps dans l’unique but de faire partager notre voyage aux gens autour de nous.
      Un grand merci !

      Bises,
      Pierre, Aurélie & Co

      J'aime

      • Jean-Marc MORIN dit :

        Courage, les encyclopédistes ont commencé comme cela. Mesurez le travail que vous avez fait depuis le début et qui dorénavant est enregistré et constitue une matière vivante pour vous et tous ceux qui s’intéressent à votre démarche. Si vous n’aviez pas réalisé cette tâche immense seules vos têtes seraient emplies de souvenirs. De nos jours ce qui fait la différence c’est la capacité de partager … ou pas. Vive le partage et l’ouverture d’esprit, vos enfants vous le rendront !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s