Arequipa et son couvent

Nous quittons Cusco pour Arequipa avec un bus de nuit! 5h50 du matin nous arrivons au terminal d’Arequipa encore ensommeillés après une nuit plus que médiocre.

Quelques minutes plus tard le taxi nous dépose devant notre petit hôtel, tout proche de la plaza de Armas. Cette fois-ci nous devrons attendre 9h pour récupérer notre chambre. C’est donc dans le canapé d’un petit salon de l’hôtel que Jade finira sa nuit et que nous patienterons un peu pour attendre l’ouverture des cafés. 8h, nous partons à la recherche d’un bon petit déj’ sur la plaza de armas, à notre grande surprise nous serons accueillis par un défilé de militaires, policiers et écoliers ! Décidément notre voyage autour du monde commence a être connu dans le monde entier ! 😉

… Un dimanche traditionnel à Arequipa apparemment.

Arequipa, la ville blanche est la deuxième ville la plus peuplée du Pérou après Lima sa capitale. Située à 2335 m d’altitude, entre les volcans Misti, Chachani et Pichu Pichu, elle est moins connue que Cusco, mais a un charme incontestable.

DSC03456

La plupart des voyageurs se rendent jusqu’à Arequipa pour visiter le couvent Santa Catalina. Ce majestueux couvent de 2 hectares a été édifié en 1579 et accueillait au fil des siècles jusqu’à 450 religieuses. Une vrai ville dans la ville!

Aujourd’hui, la majeure partie de ce bel ensemble est réservé aux visites touristiques, mais une partie reste encore préservée du monde extérieur puisque les sœurs actuelles y vivent au quotidien.

Les sœurs autrefois vivaient ici recluses et coupées du monde, après avoir fait don d’une dot élevée au monastère qu’elles recevaient de la part de leur famille.

DSC03485

DSC03427

Cet isolement, afin de se consacrer à la religion, était perçu comme une fierté de la part des familles des sœurs. C’est pourquoi, quand ils en avaient les moyens, les parents envoyaient leurs filles au couvent à partir de 12 ans. A Santa Catalina, ces dernières bénéficiaient d’installations des plus confortables, avec chacune leur propre appartement, ou bien vivaient à 2 ou 3 religieuses maximum. Les appartements étaient spacieux et disposaient tous d’une cuisine individuelle ainsi que d’une pièce pour loger les servantes dont chacune disposait. Les religieuses n’ayant pas le droit de sortir du couvent, c’étaient les servantes qui allaient au marché, et sortaient faire les courses nécessaires. Les religieuses, elles, avaient le droit de communiquer avec leurs familles ou autres personnes de l’extérieur par le biais d’un parloir (comme dirait Jules « C’est comme la prison ici »).

En 1970, une nouvelle règle du Pape lui-même, interdit alors le confort, elles n’avaient donc plus le droit aux servantes, ni aux appartements privées. A partir de ce moment-là, les religieuses dormaient dans un dortoir commun et prenaient leurs repas dans un grand réfectoire, où la mère supérieure, installée au fond était servie la dernière.

Voici leur dortoir (converti aujourd’hui en une galerie), ainsi que leur réfectoire commun:

Ici le silence s’impose, la visite est super agréable, les ruelles sont toutes plus belles les unes que les autres, très colorées et joliment fleuries. On se sent vraiment à une autre époque.

Arequipa est une ville agréable, avec un centre historique assez calme car de nombreuses rues sont piétonnes. On y trouve, au détour de nos balades, de superbes cloîtres, ou autres patios, des bâtiments de style andalou très travaillés, on ne s’en lasse pas.

On ne manquera pas de faire notre traditionnel tour au marché, situé lui dans un quartier plus populaire, qui s’avère aussi très joli, bien ordonné et très propre!

Une étape de 3 jours très plaisante et bien reposante! Départ ce soir pour une nouvelle nuit de bus, direction Ica !

 

10 réflexions sur “Arequipa et son couvent

  1. Mamy dit :

    Très belle ville. Elle donne vraiment envie d’aller s’y reposer. Ce qui est bien avec tous ces commentaires sur ce monde que vous visitez , c’est que l’on feuillette un catalogue et nous pouvons faire notre choix pour un éventuel prochain voyage. C’es Formidable et toujours ces photos superbes. À bientôt ma petite famille. Gros bisous

    J'aime

  2. laure romeo dit :

    De très belles couleurs, Arequipa est une invitation à la quiétude !
    Bon courage pour votre nouvelle nuit en bus, j’espère que les loulous tiennent la cadence !
    Des énormes bisous

    J'aime

    • promeo4 dit :

      Les Loulous commencent à avoir envie de rentrer mais ça ne dur jamais trop longtemps, on fait diversion. A leur retour, ils pourront au moins se rendre compte de tout ce qu’ils ont, un pays riche dans un environnement privilégier, ce que nombre de gens oublie trop vite.

      J'aime

    • promeo4 dit :

      J’y ai pensé car en plus de faire leur éducation, ça aurait pu nous apporter quelques sous et éviter ainsi que l’on fasse ¨la manche¨ dans la rue pour finir notre voyage…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s