Cenote et Campeche.

Campeche, cette petite bourgade fortifiée au bord de mer a été fondée par les conquistadors au XVIème siècle. Elle présente un charme incontestable avec ses maisonnettes au façades multicolores. Le soir venu, nous sommes allés nous promener sur les remparts qui surplombent la cité et offrent ainsi une très jolie vue plongeante sur les ruelles qui s’animent peu à peu au soleil couchant.

Les mexicains restés tout le jour chez eux à l’abri de la canicule, sortent enfin de leur torpeur pour arpenter les rues en famille ou bien retrouver leurs amis dans les bodegas animées par des airs latinos à la guitare sèche.

Ce soir-là, l’atmosphère avait des airs festifs d’un soir d’été, nous laissant guider d’un pas léger vers les volutes sonores qui parvenaient jusqu’à nos oreilles, nous avons fini par arriver sur cette place centrale aux faux airs de merengue. Un orchestre composé de mexicains à peine plus grands que leurs guitares, était planté là au beau milieu d’une estrade à l’ombre d’un chêne centenaire, jouant des airs de mariachis entraînants. La musique a déjà cette propension à vous embarquer loin de vos contrées, mais sur cette place ornée d’arcades blanches, de pavements à damier et flanquée d’une cathédrale hispanique, le dépaysement était total. Nous sommes restés là un moment à humer cette atmosphère particulière, enivrés par cette composition aux charmes exotiques.

DSC05845IMG_3270

Notre soirée se finira sur la table d’une pizzeria disposée directement sur les pavés d’une rue piétonne. Une envie de pizza nous tiraillait depuis peu mais malheureusement ce n’était pas ce à quoi on s’attendait, notre rêve culinaire italien ayant tout de suite déchanté dès nos premières bouchées. C’est le seul bémol que l’on pourrait trouver à nos journées, la nourriture mexicaine c’est pas souvent la panacée, elle n’est pas vraiment raffinée et variée, disons le tout court, ce n’est pas leur fort. Et plus on s’éloigne vers des villages reculés, moins la nourriture est variée, tortillas, guacamole, fajitas, poulet frit ou porc, la carte est toujours la même et je peux vous dire qu’au bout d’un moment, on sature ! Heureusement, les mexicains sont bien sympas et ça nous fait souvent oublier ce que l’on a dans notre assiette. Nous avons d’ailleurs rencontré deux joyeux énergumènes pendant notre diner qui méritaient qu’on immortalise leurs bouilles.

Regardez plutôt 😉

DSC05847

La journée suivante, la découverte des fameux « cenotes » nous attendait. Il y en a plus de 11 000 dans le Yucatan ! Visiter les cenotes, c’est un incontournable ici, ces gouffres dont le toit s’est effondré présentent la singularité d’abriter des eaux souterraines limpides d’un bleu exceptionnel. Il paraît que s’y baigner est une expérience inoubliable. Nous avons donc fait plusieurs haltes au cours de notre journée à la recherche de ces lieux atypiques, pas toujours évidents à trouver. On ne savait pas à quoi s’attendre en arrivant sur le lieu de notre premier cenote, et on a été un peu surpris, puisqu’il n’y a rien à voir en fait à la surface, évidemment. Seul un trou plus ou moins grand, et souvent dissimulé par de la roche ou des arbres se détache du sol d’un seul coup, au détour de la promenade, voilà à la surface ce qu’est un cenote.

DSC05905

C’est plus tard que le spectacle apparaît, comme par magie, lorsqu’on commence à s’enfoncer à l’intérieur du gouffre, souvent à l’aide d’un escalier en bois de fortune. Le toit généralement parsemé de stalactites est toujours surprenant avec ses étranges formes, mais la beauté du lieu à mon avis, se tient toujours en contre-bas, là où ses eaux limpides d’un bleu profond sont transpercées par des rayons de lumières intenses qui se faufilent des petits orifices de la voute au-dessus de nos têtes.

C’est vraiment beau et on ne peut généralement pas résister longtemps à l’envie de plonger dans ce petit havre de paix où la température de l’eau est délicieuse (25,26°) L’autre spécificité de cet endroit, c’est que l’on a l’impression de se baigner dans de l’eau minérale ! Venant des profondeurs de la terre, l’eau est filtrée plusieurs fois et lorsqu’on y plonge en apnée, une fois les bulles remontées à la surface, il n’y a plus aucune particule visible autour de vous, ce qui donne l’impression à la personne qui vous observe, de vous voir léviter dans les airs. Juste sublime.

Que dire aussi des stalagmites posées sur le fond et qui forment de magnifiques sculptures sous-marines sous nos pieds, on a adoré avec Jimmy se faufiler autour d’elles remontant ensuite à la surface pour y apprécier ensuite la lumière bleu électrique vue d’en dessous. Des apnées inoubliables qui donnent l’impression d’évoluer dans un autre monde.

Capture d’écran 2018-04-29 à 18.47.46

A propos d’apnée, les mexicains comme la plupart des gens croisés ici, ne sont pas de grands nageurs, je veux dire par là qu’on en voit beaucoup nager avec des gilets de sauvetage et quasi aucun d’entre eux n’évolue sous les deux mètres de profondeur. Nous avons vite compris avec Jimmy que les fonds des cenotes étaient de vraies mines d’or lors de nos premières apnées vers le fond. Jimmy, comme moi, avons pratiqué l’apnée plusieurs années lors de nos parties de chasses sous-marines respectives et évidemment, aller chercher des objets entre 15 et 20 mètres ne nous impressionne pas plus que ça. C’est donc au cours de nos quelques apnées que nous sommes tombés nez-à-nez avec des masques, des lunettes, de nombreuses pièces de monnaie, des bracelets et autres objets.

Voilà notre liste de trouvailles au bout de nos trois visites de cenotes dans l’après-midi :

2 masques de plongée Mares.

3 paires de lunettes aquatiques.

1 paire de lunette de soleil.

1 paire de lunette de vue (mais cassée finalement)

7 pièces de monnaie.

1 bracelet fantaisie féminin. (Pas sur la photo, Jade l’avait à son poignée)

1 Go Pro Héro5 (la dernière de la gamme, d’une valeur entre 350 et 400 euros)

1 téléphone Samsung étanche.

IMG_3376

Une vraie mine d’or 😉 On s’est bien amusé à voir la tête des mexicains médusés lorsqu’ils nous voyaient remonter à la surface des objets à la main, de Cenote en Cenote. On vous a préparé un petit film histoire de voir faire sentir les lieux… Notez au passage qu’on s’améliore, maintenant il y a la musique ! 😉

Par la suite, nos estomacs ont commencé à nous titiller après tous ces plongeons et Aurélie encore une fois, nous a dégotté un lieu magique, une Hacienda centenaire magnifiquement patinée par le temps. La végétation mêlée à la bâtisse paraissait former un ensemble unique et harmonieux, racines, branches s’entremêlant à tour de rôle sur les dalles et les murs patinés comme des serpents de bois à la façon des temples d’Angkor Wat.

Repus et apaisés par les lieux, nous étions prêts pour reprendre la route vers notre prochaine destination : Santa Elena.

DSC05976

A Bientôt, si le wifi le veut bien…

 

5 réflexions sur “Cenote et Campeche.

  1. Jean-Marc MORIN dit :

    Le Yucatan, souvenirs souvenirs… L’occasion de préciser à mes beaux-frères qu’un cénote n’est pas un cénotaphe contrairement à mes allégations apéritives récentes.

    J'aime

  2. Laure Romeo dit :

    Il est génial le film !!!!! En plus avec le son on est presque avec vous, ça donne la patate 😄
    Au fait j-5…. Et paf la casa !!!!
    Tic tac tic tac😜
    Des gros gros bisous
    Ps : Audrey est le sosie d’une collège c’est dingue !

    J'aime

  3. berthier dit :

    quel merveilleux voyage, n’invitez jamais Aloïs.., afin de garder intacts vos beaux souvenirs!! allez on vous fait de gros bisous, profitez encore un peu..
    tonton Maurice et tatan Gisèle

    J'aime

  4. Meunier Franck dit :

    Salut les Roméo, c’est les Meunier.
    Notez dans vos agendas le we du 30 juin svp: on vous attend à Echilleuses pour une Fiesta avec tous les copains. Hâte de vous revoir!
    Bisous à tous les 4.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s